De la carte téléphonique à la carte SIM
Articles Blog

De la carte téléphonique à la carte SIM

August 22, 2019


Yo le jeune, prêt a triper sur ton smartphone ?
jacques a dit ! Aujourd’hui la carte SIM. Eh oui, un smartphone,
c’est pas une cabine téléphonique ! Mais cher Smart, ne seriez vous pas en train
de vous faire pirater votre carte SIM ? Gare à vos cartes qui, comme la carte SIM, sont toutes des cartes à puce : cartes vitale, carte bleue, badge d’accès, les cartes à puce sont partout ! Et la première application grand public de la carte à puce remonte à la carte téléphonique. On doit cette invention à un français, Roland Moreno Inventeur autodidacte des années 70. “J’ai vu qu’il y avait une clientèle pour des gadgets électroniques qui ne serviraient à rien, j’ai essayé d’en fabriquer “. Comment imaginer que cet ordinateur miniature,
pas plus gros qu’un ongle, puisse être au coeur de nos smartphones ? Professeur Mapuce, quel est son rôle ? bonjour papa Jacques, bonjour ! Avec la carte téléphonique, plus besoin d’argent, ni dans les poches, ni surtout dans les cabines ! la grande nouveauté de 1980 eh bien c’est ce nouvel appareil qui fonctionne
sans pièce, grâce à cette carte de crédit ! Pour obtenir son correspondant, il suffit de décrocher le combiné, d’introduire la carte de crédit dans la fente, et bien sûr de composer le numéro de téléphone de son correspondant Grâce à son microprocesseur et sa mémoire, ce circuit intégré sera bien utile pour le smartphone ! D’autant qu’elle permet de passer d’un téléphone à l’autre en conservant le même numéro et le même répertoire. Gisèle Gisèle ! Oui allô ? Oui Gisèle, grâce à ma carte SIM, eh bien j’ai ton numéro dans mon téléphone, salut ! Et tout cela de manière sécurisée ! Votre clé c’est votre code PIN. Lorsqu’on allume le téléphone, le code PIN
active la carte SIM. L’utilisateur est alors identifié sur le réseau téléphonique. En effet le téléphone envoie en permanence un signal qui transmet à l’opérateur son identité et sa position. Protéger l’accès à son smartphone,
certes oui professeur, mais encore faut-il pouvoir appeler en toute intimité ! En effet les appels téléphoniques se transmettent
sous forme d’ondes. Donc n’importe quel récepteur réglé sur la bonne fréquence peut capter nos conversations. Ainsi pour protéger nos appels on a recours à la cryptographie. “Un code est un code !” Et c’est bien avant les ondes que nos ancêtres ont maîtrisé l’art de crypter nos messages écrits. M.O.R L.A.R.L.S. “Vous constaterez que les lettres sont… oui elles sont en désordre parfaitement en désordre !” C’est évidemment les militaires qui ont inventé
ce principe, prenons l’exemple du chiffre de César. “Je ferais bien l’amour plutôt que la guerre, ça fait un bail !” L’illustre souverain de l’empire romain utilisait cette technique pour communiquer avec ses armées. Si l’ennemi capturait le message il ne pouvait
le déchiffrer sans sa clé ! Le chiffre de césar consiste simplement à décaler les lettres de l’alphabet de quelques rangs vers la droite. Par exemple, trois rangs. Ainsi seule Cléopâtre avait le code et pouvait déchiffrer le message ! “Cléopâtre rendez-vous minuit au Colisée “. Et c’est la même chose avec les conversations téléphoniques n’est ce pas, à ceci près que le code est plus complexe ? En effet, nos communications sont cryptées grâce à une clé secrète qui est dans la carte SIM. Donc tout ce qu’on dit est crypté grâce à cette clé et envoyé par les ondes en crypté. Quand on parle à quelqu’un, l’opérateur décrypte ce qu’on dit, puis le recrypte pour l’autre… selon sa propre clé de cryptage C’est ainsi que par une double clé on peut garder nos conversations secrètes… Secrètes, donc protégées ! A moins qu’un mauvais esprit ne vienne dérober votre précieux… Evidemment la sécurité absolue n’existe pas. C’est à qui sera le plus malin ! ouh ouh !! Reprenez-vous Smart car maintenant nous partons à la découverte de la montre connectée. Mais qui m’appelle encore à cette heure-ci ? Allo ici Jacques Dupont je vous reçois sur mon écran-montre que se passe-t-il ? Vous allez pouvoir jouer au jeu on peut tout dire. Pouvez vous nous dire maintenant combien vous possédez d’écrans de télévision ? Huit ! Oh monsieur Dupont vous avez perdu ! Nous sommes actuellement en direct avec votre femme qui vous regarde ainsi que toute l’Europe, et vous avez neuf écrans. Ah oui celui de mon poignet, ça fait neuf ! A vous madame Dupont ! Mais chéri, c’est toi ? que fais tu là ? Mais oui c’est moi, c’est moi qui nous ai inscrits à ce jeu, c’est amusant non ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *